Il est temps de changer quelque chose dans ma vie !

Mis à jour : févr. 26

Article rédigé par Caroline, le 12.02.21


Dans cet article, je te parle de comment est ce que je rescents, vis et accueille cette nécessité de changement lorsqu'elle se présente.



Tu le connais ce moment ? Tu l'as déjà ressenti ?


Moi, il est à nouveau là ! Je dis à nouveau car ce moment, je l'ai déjà vécu plusieurs fois dans ma vie. On m'a dit que j'étais insatisfaite chronique, que je fuyais, que je ne savais pas ce que je voulais .. du coup, j'ai cru que j'étais insatisfaite, que je fuyais, que je ne savais pas ce que je voulais !!!!


Pourquoi je te partage ça aujourd'hui ?


- parce que, peut être, tu as déjà ressenti, ressens en ce moment, ou va ressentir cette envie de changement

- parce que si tu me suis, tu vas, peut être, être concerné par ces changements

- parce que toi, ou ton entourage, rejette peut être ton envie de changement

- parce que tu t'en veux, peut être, d'avoir envie de changement alors que "tout va bien" pour l'extérieur

- parce que si mon expérimentation peut t'aider, alors je serais ravie


Aujourd'hui, je ne vais pas te dire quels changements je vais opérer car je suis encore dans la période de réflexion, de questionnement, de lâcher prise ... bref, je ne suis encore décidée sur rien !


Par contre, je vais te partager mon processus parce qu'il peut te faire rire, t'être utile, t'aider à te sentir moins insatisfaite, fuyante .... ou tout simplement ouvrir une porte en toi, qui sait ?



Le processus


Tout a commencé, il y a quelques semaines, j'ai senti que ça arrivait, je me connais bien avec les années. J'ai plusieurs fois changé de vie : ressenti cet élan et sauté dans le vide !


L'avantage du temps qui passe et de l'expérience est que l'on acquiert en sagesse, et que, aujourd'hui, pour la 1ère fois de ma vie, plutôt que de tout plaquer et de partir, je prends le temps de comprendre quelle partie ne me convient plus et quelle partie je souhaite garder dans ma vie.


Comment je le rescents ?

Je sens comme quelque chose qui ne vibre plus juste, je continue à faire les mêmes choses mais ça ne raisonne pas pareil, j'ai l'impression que ça ne me remplit plus. De l'extérieur, les personnes vous diront que c'est comme d'habitude, mais moi je sens que ce n'est plus juste pour moi. Tout d'un coup, ça n'a plus de sens !


Comment je le vis ?

Parfois, je le redoute, car je sais que je ne vais pas pouvoir l'ignorer, que ça va chambouler mon "confort" et que je vais devoir tout remettre en question, et trouver la prochaine étape.


Parfois c'est un véritable ras de marrée, j'ai découvert il y a peu que l'on appelait ça "la nuit noire de l'âme", concrètement, j'ai l'impression que mon corps se déchire en 2 et j'hurle de douleur, de non sens, d'incompréhension. Puis après l'orage, je m'apaise, fatiguée de tout ce qui est sorti, blasée de ce retour à cet état que je connais trop bien.


Puis, je lâche prise, j'observe ce que je fais, ce que je dis, ce que je ressens à différents moments de ma journée, de ma semaine. J'observe comment j'ai glissé tout doucement vers ce moment où ça ne raisonne plus pour moi, comment j'ai évolué jusqu'à devoir à nouveau changer de paradigme.


Je ne vois pas ça comme quelque chose de bien ou de mal, je vois cela comme le cycle de ma vie et mon évolution, une fois que j'ai expérimenté et fais le tour de quelque chose, il est temps pour moi de passer au prochain apprentissage.


- Il est important de préciser que je ne juge pas, ni le processus, ni moi. Pourquoi ? parce que c'est inutile et ne mène à rien si ce n'est à ralentir le processus et à me faire du mal.

- J'observe les peurs que cela soulève en moi, sans essayer de les expliquer, de les combattre ou de les rassurer, je les vois juste et je m'arrête là, je n'y réfléchis pas, ne les ignorent pas, j'en prends conscience.


En conclusion

Je sais toujours que cette étape est la voie à quelque chose d'autre, de + grand, de + moi, de + vraie. Ce n'est pas pour autant que c'est + facile et agréable à vivre, ma résilience est juste + rapide, le combat n'a plus sa place, je m'accueille avec tout ce que je suis, et + le temps passe, + je me connais, + je prends soin de moi, + je me respecte. Et + le seul regard qui compte à mon égard est le mien !



Voilà ce que je souhaitais te partager, je te souhaite de trouver le chemin qui adoucira le regard que tu te portes.


Avec tout mon amour,

Caroline

Posts récents

Voir tout