"Méfie toi ! si tu es trop heureuse, ça veut dire que tu vas aller super mal après !"

Mis à jour : il y a 3 jours

Article rédigé par Caroline, le 07.02.21


Dans cet article, je te partage l'échange que j'ai eu à ce sujet avec une des belles d'âmes que je suis.



Cela fait plusieurs fois que l'on se voit, et à chaque nouvel entretien, cette belle d'âme me raconte à quel point sa vie se métamorphose, combien elle est heureuse de se sentir renaitre ... et je le constate aussi, c'est un vrai bonheur que de la voir se remettre à vivre !


Il y a quelques jours, elle m'a appelée en me disant qu'elle voulait mon avis car elle avait eu une personne de son entourage au téléphone qui lui avait dit "méfie toi ! moi aussi j'ai connu ça : d'un coup, je vais super bien, c'est incroyable et puis quelques jours après, ça retombe en flèche et je vais super mal !"


Voilà ce que je lui ai conseillé :

"D'abord, remercie cette personne car elle doit beaucoup t'aimer pour vouloir te protéger à ce point. Explique lui que ce dont elle te parle est le résultat de son expérience à elle et de ses peurs qui en découlent. Dis lui que tu souhaites expérimenter par toi même ce qui va advenir pour toi sans être conditionnée par ses peurs et que tu souhaites que tes expériences la rendent heureuse pour toi."

Puis, je lui ai posé la question suivante et voici la suite de notre échange :

- "depuis combien de temps ne t'es tu pas sentie aussi bien ?

- des années !

- alors pourquoi ne pas te donner le droit de profiter de cette état de bonheur, d'envie, de joie si nouveau ? pourquoi ne pas célébrer le fait de te sentir vivante ? pourquoi ne pas être heureuse de ce qui t'arrive ? Tu as passé des années à lutter contre ta douleur, tes peurs, la complexité de ce que tu vivais et ressentais, souhaites tu aussi lutter contre ta joie et ton envie de vivre ?"

Bien entendu, sa réponse a été que non, elle souhaite profiter et vivre pleinement cet état de grâce.


J'ai continué en lui expliquant que la vie est faite de cycle, d'impermanence, que l'on ne sait pas de quoi va être faite la suite. Que pour autant, elle n'allait pas vivre la même chose que cette personne parce que tout simplement elle n'était pas cette personne. Que peut être elle aurait des bas, des très bas, des très très bas, ou peut être pas. Mais qu'en aucun cas, ce n'était une raison valable pour ne pas célébrer la vie qui revenait en elle !



Cet exemple est parlant car nous pouvons tous le rapprocher à une situation que nous avons vécu ou vivons en ce moment. Combien de fois râlons nous ou sommes nous tristes quand ça va mal, en disant que si la situation s'arrangeait, nous serions heureux ? Et quand ça va mieux, on se demande si on le mérite, si ça va durer, si on a le droit, si une autre catastrophe ne va pas arriver derrière ... bref, nous ne nous laissons aucun répit ! et aucun espace de joie, de paix, de souffle.


Il est grand temps de nous autoriser à vivre, sans la peur des autres, sans nos propres peurs inutiles, juste ressentir, et si c'est un moment de grâce, de le célébrer ! si c'est un moment de tristesse, de l'accueillir ! Il n'y a pas de hauts et de bas, il n'y a que des expérimentations qui engendrent des émotions. Vivons tout simplement !


Avec tout mon amour,

Caroline



Posts récents

Voir tout

© 2020 par Caro Graine de Fée

Caro

Graine de Fée

Tél : 06 64 02 06 00

  • Youtube
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram